Slam
Clémence en flammes
Slam féministe qui reprend les codes du vulgaire et pathos entremêlés pour une catharsis succulente
Photo - Willemsfonds BHG

Clémence Dawagne, slameureuse belge, a développé un style semblant appartenir à un épisode de crossover entre tragédie grecque et télé-réalité grossière.Iel aborde les thèmes du féminisme, des droits LGBTQIA+, des traumas intergénérationnels et de la santé mentale. Clémence a aussi été sélectionné·e par le projet Paroles FINTA pour réaliser le clip de son slam "Être une femme m’a tué", un clip féministe qui allie burlesque et humour acide. Cet univers particulier se retrouve aussi dans son recueil "Voix-le comme ça", combinant slam et collages.

Clémence en flammes
a participé à Kioskup

Clémence Dawagne, slameureuse belge, a développé un style semblant appartenir à un épisode de crossover entre tragédie grecque et télé-réalité grossière.Iel aborde les thèmes du féminisme, des droits LGBTQIA+, des traumas intergénérationnels et de la santé mentale. Clémence a aussi été sélectionné·e par le projet Paroles FINTA pour réaliser le clip de son slam "Être une femme m’a tué", un clip féministe qui allie burlesque et humour acide. Cet univers particulier se retrouve aussi dans son recueil "Voix-le comme ça", combinant slam et collages.

Clémence Dawagne, slameureuse belge, a développé un style semblant appartenir à un épisode de crossover entre tragédie grecque et télé-réalité grossière.Iel aborde les thèmes du féminisme, des droits LGBTQIA+, des traumas intergénérationnels et de la santé mentale. Clémence a aussi été sélectionné·e par le projet Paroles FINTA pour réaliser le clip de son slam "Être une femme m’a tué", un clip féministe qui allie burlesque et humour acide. Cet univers particulier se retrouve aussi dans son recueil "Voix-le comme ça", combinant slam et collages.

artiste précédent
artiste suivant

en collaboration avec

Tous droits réservés © Kioskup.be
website by
magalicontrino.com